La forteresse de Salses, classée monument historique en 1886 et très bien conservée, est un ouvrage très ingénieux. Son architecture de « fortifications rasantes », révolutionnaire à l’époque, présente une transition entre le château fort médiéval et les fortifications bastionnées de l’époque moderne. L’innovation vient de la nécessité de s’adapter au développement de l’artillerie à boulet métallique. Les murailles, de 6 à 10 mètres d’épaisseur (15 mètres à la base), essentiellement constituées de briques et de mortier, sont semi-enterrées pour que les boulets ricochent.
Elle fut construite entre 1497 et 1504 par le commandeur Ramírez et l’ingénieur Francisco Ramiro López, à la demande de Ferdinand II d’Aragon et d’Isabelle de Castille. La forteresse fut érigée face à la forteresse française de Leucate, aujourd’hui détruite pour protéger la frontière entre la Catalogne et le royaume de France.
Elle supporta de nombreux sièges mais tomba aux mains des Français lors de la guerre de Trente Ans (1618-1648), le 15 septembre 1642.
En 1659, la forteresse perd son intérêt stratégique avec la signature du traité des Pyrénées. En effet, le traité entérine l’appartenance définitive du Roussillon à la France et la forteresse se retrouve ainsi loin de la frontière. Par la suite elle va servir de prison, puis d’arsenal pour entreposer la poudre à canon

Forteresse_Salses_Pyrenees_Orientales_2  Forteresse_Salses_Pyrenees_Orientales_10  Forteresse_Salses_Pyrenees_Orientales_4

Forteresse_Salses_Pyrenees_Orientales_7  Forteresse_Salses_Pyrenees_Orientales_14  Forteresse_Salses_Pyrenees_Orientales_6

Forteresse_Salses_Pyrenees_Orientales_3  Forteresse_Salses_Pyrenees_Orientales_12  Forteresse_Salses_Pyrenees_Orientales_15