Quéribus

Le nom du château Quéribus veut dire « rocher des buis ».

Situé à la frontière entre le département de l’Aude et les Pyrénées-Orientales, cette forteresse perchée sur un piton rocheux à 728 mètres d’altitude, domine le village de Cucugnan. Véritable nid d’aigle, sa situation stratégique lui permet d’exercer une remarquable surveillance sur la totalité de la plaine du Roussillon. Depuis la terrasse du donjon, on découvre un panorama inoubliable qui s’étend de la mer, aux Corbières, jusqu’aux Pyrénées.

Le château de Quéribus, dont l’existence remonte sans doute au xe siècle, était un des points de défense du pays cathare. Lors de la Croisade contre les Albigeois, le château gouverné par Chabert de Barbaira accueille de nombreux cathares pourchassés. Il est le dernier bastion à tomber aux mains des Croisés en 1255, onze ans après Montségur. Le château rentre alors dans le royaume de France, sous le règne de Saint Louis.

En 1258, le traité de Corbeil fixe la nouvelle frontière entre la France et l’Espagne au sud des Corbières tout près du château. Il devient alors une place forte maîtresse qui appartient au dispositif défensif français. Il est l’un des « cinq fils de Carcassonne » avec Aguilar, Peyrepertuse, Puilaurens et Termes.

En 1659 le traité des Pyrénées annexe le Roussillon à la France et repousse la frontière jusqu’aux Pyrénées. Château Quéribus, perd son intérêt stratégique.

quéribus  chateau cathare du Fenouillèdes  Chateau Quéribus

chateau de Quéribus  Chateau Quéribus  chateau de Quéribus

chateau de Quéribus  château de Quéribus  Les Corbières