>

Collioure

On ne présente plus Collioure, surnommée la Perle de la Côte Vermeille, dans l’écrin de sa magnifique baie. Important port marchand depuis l’Antiquité, ses monuments et son architecture ont gardé la traces des annexions successives aux royaumes d’Aragon, de Majorque et de France. Entre 1276 et 1344  les rois de Majorque s’installent en résidence d’été au Château Royal. C’est la période la plus florissante de Collioure.

Le cœur de ville, ancien quartier marin, est un dédale de charmantes rues étroites, avec de nombreux escaliers où l’on se perd avec délice.  Ne permettant pas le passage de véhicules motorisées, on y découvre dans une grande quiétude de belles demeures bien entretenues et fleuries. Il est bordé par l’ancienne enceinte médiévale, et donne sur la plage. Si cette dernière est faite de galets, elle a un panorama magnifique, avec la vue sur les collines environnantes.

L’église Notre Dame des Anges

Son clocher servit longtemps de fanal.  D’un style gothique méridional intéressant elle conserve en son sein un magnifique retable  de l’artiste Joseph SUNYER.

La Chapelle St Vincent

Toute petite chapelle construite sur un rocher de schistes à l’extrémité de l’anse de Collioure. Pour y aller il suffit de passer devant l’église et de poursuivre son chemin vers les grands escaliers, au début de la digue.

Le Château Royal

Superbe citadelle dont les fondations plongent dans la mer et qui fut construit sur les ruines d’un castrum romain. Habité et fortifié à toutes les périodes (Wisigoth, comtes du Roussillon), il trouva son aspect actuel entre 1242 et 1280 à l’initiative des Rois de Majorque. Après le Traité des Pyrénées, il revient à la couronne de France. Vauban y apporta quelques modifications et fit notamment élever l’enceinte extérieure.

Le Fort St Elme

C’est Vauban également qui aménagea le Fort Saint Elme, construit par Charles Quint entre 1538 et 1552. Situé sur les hauteurs, il est un magnifique exemple de fort en étoile. Ses murs ont de plus de 8 mètres d’épaisseur. Ses meurtrières, ses assommoirs et d’autres pièges en font une forteresse imprenable. Il abrite un musée historique.

Le moulin de Cortina

Sur la colline l’on aperçoit également le plus ancien moulin à grains du Roussillon, le moulin de la Cortina. Restauré en 2001, il est utilisé aujourd’hui, pour l’élaboration de l’huile d’olives.

St Elme, le moulin de la Cortina, mais aussi la Tour Madeloc, le Phare Vert ou l’Ermitage de la Consolation sont autant de petites randonnées que vous pouvez faire en partant de Collioure. Elles vous permettrons de contempler la Baie de Collioure ainsi qu’au Sud la Côte Rocheuse revêtues de vignes, d’arbres fruitiers et de pinèdes.

previous arrow
next arrow
Slider