>

Rando Dolmens Trilla

La rando dolmens de Trilla est la plus belle randonnée autour du lac de Caramany. Elle est très variée puisqu’elle traverse vignes, prairie, sous-bois, et permet de découvrir deux dolmens. Elle passe par Trilla, seul village que l’on aperçoit de Felluns.

La randonnée

Le départ se fait depuis l’aire de stationnement avant le 1er pont du lac, en venant d’Ansignan. Le chemin est très bien indiqué et balisé. Rectangle jaune jusqu’à Trilla, puis rectangle rouge et blanc. La montée depuis le lac permet de découvrir un somptueux paysage transcendé par le bleu intense du lac. Les collines boisées et les vignes lui font un écrin chatoyant. Ce plan d’eau constitué par un barrage sur l’Agly, régule, depuis 1985 le réseau hydraulique du Fenouillèdes. On aperçoit Ansignan, perché, comme tous les villages de la région, sur sa colline.

Au bout de la montée, on arrive sur un petit plateau dégagé. Le dolmen de « Taupels » ou dolmen « Las Colominos » s’y trouve à l’ombre d’un bosquet. Il est constitué de deux pierres plantées verticalement dans le sol qui supportent « la table », une lourde dalle de gneiss posée horizontalement. Le chemin se poursuit à travers un sous-bois jusqu’au village de Trilla. Là on remarquera la belle église dédiée à la Vierge de l’Assomption. Mais malgré l’enduit constellé de fragments de tuiles de sa façade et son abside semi-circulaire, le bâtiment ne date que du milieu du 19ème siècle.

Avant d’entamer la descente, on peut grimper jusqu’à une table d’orientation et admirer une fois encore le panorama. Le retour se fait à travers les vignes, par le GR « Tour du Fenouillèdes ». On fera un crochet sur la gauche pour admirer le dolmen de « Las Apostados » ou dolmen de « Camp del Prat ». Le nom viendrait du catalan apostados qui signifie : « construit avec des pierres misent les unes sur les autres. » Ce qu’il a d’intéressant ce sont les blocs de pierre disposés autour du mégalithe et qui semblent appartenir au tumulus d’origine. Mieux, les blocs disposés dans le prolongement de  l’entrée sont comme l’amorce d’un couloir.

rando dolmen trilla

Prévoir 3 heures – Variante plus longue qui longe le lac

Les dolmens

On associe généralement les dolmens à la Bretagne, mais les Pyrénées-Orientales en comptent plus de 150, et le Fenouillèdes n’est pas en reste. Les dolmens ne sont en fait que les vestiges d’un tumulus disparu. Ce qui ressemble aujourd’hui à un autel était autrefois la structure intérieure du tumulus. Sa niche interne. Leur fonction est controversée. On pense généralement qu’il s’agissait de tombeaux, mais vu leur situation en hauteur ils servaient sans doute également à délimiter les territoires. On peut aisément mettre ses deux mégalithes en relation avec les trois de Felluns. Leur disposition sur des collines se faisant face, à portée de vue en témoigne.

Maintes fois réoccupés au cours des siècles, il est difficile de les dater. Les fouilles ne fournissent que rarement des éléments matériels caractéristiques d’une période (flèche en silex ou tesson de céramique). Les archéologues datent les dolmens des Pyrénées-Orientales entre la fin du Néolithique (-2500) et le milieu de l’âge de Bronze (-1500).

previous arrow
next arrow
Slider