>

Rando dolmens Felluns


On associe généralement les dolmens à la Bretagne, mais les Pyrénées-Orientales en comptent plus de 150, et le Fenouillèdes n’est pas en reste. La rando dolmens Felluns permet d’en découvrir 3 en partant du gîte. La rando dolmens de Trilla permet d’en découvrir 2 autres à proximité.

Un dolmen est le vestige d’un tumulus disparu. Un tumulus désigne une éminence artificielle, recouvrant une sépulture. Ce qui ressemble aujourd’hui à une table géante était autrefois la structure intérieure du tumulus. Sa niche interne. Les dolmens avaient donc une fonction funéraire. Mais les archéologues pensent qu’ils servaient également de limites territoriales, entre différents clans. On le voit bien à la disposition de ces cinq dolmens dans une zone de 2km autour de la Matassa. Si la végétation n’était pas aussi dense, ils seraient à portée de vue les uns des autres.

Les pierres utilisées sont en schiste, une pierre plutôt fine qui en fait des dolmens « légers ». Les archéologues datent les dolmens des Pyrénées-Orientales entre la fin du Néolithique (-2500) et le milieu de l’âge de Bronze (-1500). Il est difficile de les dater avec précision. Au cours du temps, de nombreux chasseurs de trésor ont pillé les objets qui auraient permis de les dater.  Vu la structure assez simple des dolmens de Felluns et Trilla, ils se situeraient plutôt à la fin du IIe millénaire avant J.-C.

Le dolmen de la Caune del Moro

Le plus proche et le plus facile à trouver est le « Caune del Moro ». Il se situe quasiment au carrefour des chemins qui montent de Felluns et d’Ansignan. Il est vraiment très beau, posé sur le piedestal des vestiges de son tumulus circulaire. Ses dalles ont l’air de tenir toutes seules en l’air. Il s’agit d’un dolmen composé de six dalles, formant une chambre funéraire rectangulaire. Les fouilles n’ont pas permis de trouver de matériel archéologique utile à la datation.

Tout autour, on a trouvé un grand nombre de rochers gravés de cupules. Notamment celui sur le « Roc del Moro » aussi appelé « Roc de les Corts », à 800m au Nord-Ouest.

Le dolmen de la Rouyre

Le dolmen situé sur le flanc de la colline de la Rouyre, est un peu plus grand. C’est également un dolmen rudimentaire, composé de six dalles. Un côté en possède deux, l’autre trois. La sixième ferme la chambre, elle sert de chevet. Ces piliers sont appelés « orthostates ». La dalle de couverture est assez massive. Il est intéressant en raison des vestiges d’un tumulus en gradins qui l’entoure.

Le « Rouyre » a été redécouvert dans un piteux état, par un agriculteur, dans les années 70 . Sous la direction de Jean Abelanet, conservateur du musée de Tautavel, des bénévoles redressèrent les dalles  renversées. A l’aide de crics et de treuils ils remirent la dalle de couverture en place. Au Moyen-Age, en effet, on avait essayé de la transformer en meule, mais une cassure intempestive avait mis fin à cette tentative. Elle fut abandonné sur place. Les fouilles ne livrèrent qu’une poignée de tessons. Mais l’un de ces fragments se révéla fort utile; son décor permit de dater l’ensemble entre 2200 et 2000 avant J.-C.

Le dolmen du Roc del Arca

Le dolmen du « Roc del Arca » ou Roc de l’Arque, est le plus difficile à trouver. Il est véritablement enfouis dans la végétation dense d’une petite colline à côté du « Caune del Moro ». Aucun balisage, ni même de chemin. Il est au pied d’un rocher dont on n’aperçoit à peine le sommet. C’est le dolmen oublié, plus petit et plus rudimentaire. Il est composé de 3 dalles seulement. Deux orthostates verticales soutiennent une troisième dalle horizontale. La chambre funéraire ainsi formée est fermée par d’autres pierres plus petites. Dans le chaos de rochers qui l’entoure on peut deviner les restes d’un tumulus circulaire. La vue depuis le rocher qui le surplombe est magnifique.

carte rando dolmen felluns

La randonnée

1) En partant du gîte prendre à droite, rue du Lavoir. Continuer toujours tout droit jusqu’à une fourche. Prendre le chemin de gauche direction Ansignan. C’est l’ancienne route, devenue chemin agricole.
2) Ne pas rater le sentier sur la gauche qui mène au 1er dolmen. Il est balisé d’un rectangle jaune.
3) Vous tombez sur le premier dolmen : le «Caune del Moro», en lisière du carrefour des sentiers. Au carrefour, prendre à gauche.
4) Quitter le balisage jaune et prendre à droite une route agricole.
5) Ne pas rater le petit panneau en bois dolmen à gauche qui indique le court sentier vers le dolmen de la «Rouyre» aussi appelé dolmen d’Ansignan.
6) Virage en épingle à cheveu. Suivre la direction « Feilluns », à droite. A 100 mètres, continuer tout droit, ne pas suivre le sentier balisé qui part à gauche.
7) Un sentier remonte vers le carrefour du dolmen.
8) Contourner la petite colline du Roc de l’Arque, par la gauche. Sur l’arrière de la colline se trouvent des vignes. Au niveau des ruines d’une cabane de pierre gravir la colline. Sentier discret dans la vigne. Le dolmen du « Roc del Arca » se trouve là caché dans la végétation, au pied du rocher que l’on voit un peu dépasser.

previous arrow
next arrow
Slider