>

rando Prats-de-Sournia

La rando Prats-de-Sournia emprunte un sentier panoramique : « le Tour des Cabanes ». Le chemin grimpe lentement jusqu’à 953m en partant du tout petit village de Prats-de-Sournia. Il dessine un circuit dans une magnifique zone naturelle d’intérêt écologique, faunistique et florale. On pourra admirer tout le Fenouillèdes, le Massif du Canigou et jusqu’à la mer. Tout au long de ce paysage champêtre on découvrira des cabanes en pierres sèches qui servaient d’abris provisoires aux agriculteurs et bergers. On les appelle : orris, casots ou capitelles. Certaines ont conservé les lauzes de leur toiture. Ce cheminement aboutira à une pinède et à la très belle forêt domaniale du Vivier qui abrite en son sein un arbre remarquable : un hêtre 6 fois centenaire. Au mois de mars le sol de la hêtraie est tapissée de narcisses.

Départ de la rando

Prats-de-Sournia est à portée de vue de Felluns. On surnomme ce village «le Balcon du Fenouillèdes». Perché à 634m il domine le massif du Fenouillèdes. Il y a un petit parking à l’entrée, devant l’ancienne coopérative. Prats possède une piscine municipale des plus agréable. Le chemin est très bien balisé d’un rectangle jaune et commence en face du parking, rue des Corbières.

1) L’on traverse le village en longeant sa tour à signaux médiévale récemment restaurée. Au premier croisement, ne pas suivre le panneau «tour des cabanes» mais prendre à gauche direction table d’orientation. (On fera le circuit dans l’autre sens)

carte rando prats de sournia

Le tour des cabanes

2) Route agricole qui monte doucement en croisant le bel oratoire dédiée à la Vierge de la Médaille Miraculeuse. Ne pas manquer la sentier herbeux qui mène à la table d’orientation. Perchée à 781m sur la butte dal Carmeil, la table offre une vue panoramique sur le Fenouillèdes, les Corbières et le Canigou. On y trouve également un oratoire érigé en 1890 pour conjurer une malédiction qui touchait le bétail. Cette malédiction serait la conséquence de l’assassinat dans le presbytère de Prats du vicaire Jean Cantagrel en 1638.

3) On est maintenant sur le GR36 «Tour du Fenouillèdes» qui arrive de Sournia. Balisé rouge et blanc.

Détour par la forêt du Vivier

4) Restez sur le GR (rouge et blanc) et quittez «le sentier des cabanes» (jaune). La route devient plus pierreuse.

5) Petite pinède au Col à 953m d’altitude. On entre dans la forêt du Vivier. Restez sur le chemin forestier, lorsque le GR bifurque à gauche.

6) Le balisage jaune réapparait à la bifurquation suivante. Ce magnifique chemin mène au hêtre de 600 ans classé à l’inventaire des Arbres Remarquables. Le « Fajas d’en Baillette » mesure 30m de haut pour 5m75 de circonférences. Ce Fagus (nom scientifique du hêtre) pourrait être un arbre à laye qui servait à délimiter des parcelles seigneuriale. Une borne numérotée 1 et les vestiges d’un cortal semblent accréditer cette thèse.

Le retour

7) Retour vers le sentier des cabanes. Des panneaux sont installés sur «la Pelade». Prendre le chemin bien à gauche.

8) Tout au long de la descente on admirera le paysage et l’on découvrira de nombreuses «cabanes», constructions en pierres sèches qui servaient d’abris provisoires aux agriculteurs et bergers. On les appelle également : orris, casots ou capitelles. Certaines ont conservé les lauzes de leur toiture.

previous arrow
next arrow
Slider