>

Arbre remarquable

La rando Arbre remarquable est idéale les jours de canicule. C’est une boucle qui part du Vivier jusqu’au « Fajas d’en baillette » hêtre remarquable d’au moins 600 ans, inscrit à l’inventaire des Arbres remarquables. On peut la faire en partant de Felluns auquel cas elle prendra toute la journée. On peut également rejoindre l’arbre en partant de Prats-de-Sournia : très belle randonnée. 

Le Vivier

Le village de : Le Vivier doit sans doute son nom à l’existence d’un réservoir où l’on pouvait y conserver du poisson (« vivarium » en latin). En effet, attenant aux anciens remparts, il existait le mur de clôture d’un grand bassin (datant du VIe ou VIIe siècle). On trouve trace du village à partir du Xe siècle grâce aux templiers, qui commençaient leur ascension. Ce sont ceux de la Commanderie du Mas Deu qui vinrent s’installer en différents endroits du Fenouillèdes. Les villages se développèrent sous leur impulsion. Lors de la chute des templiers, au XIIIe siècle, le Fenouillèdes passa sous la férule exclusive du Vicomte de Fenouillet.

Sur une butte au centre du village, on remarque d’emblée les vestiges d’un manoir qui surplombe la commune. L’actuel édifice date de 1604, mais le premier château du Vivier fut construit aux environs de l’an 800. Une récente campagne de fouille à permis d’en dégager les soubassements. Au XIIe siècle, le Vicomte de Fenouillèdes donna le fief du Vivier a une branche cadette de la famille comtale. Vu la situation de ce château, sur la ligne de défense de la frontière du Royaume de France avec l’Aragon, la famille du Vivier bénéficia d’un grande influence. Et chose assez rare, le château appartenu à la même famille seigneuriale durant toute l’Histoire. En 1850 mourut le dernier seigneur.

Eglise Sainte Eulalie

On complétera agréablement la randonnée de l’arbre remarquable, en faisant un petit crochet par une jolie chapelle pré-romane dédiée à Sainte Eulalie. Elle se situe à 500m de l’entrée du village, en contrebas, après l’ancien moulin (qui date du 17ème siècle). Datant du 12ème siècle, elle fut l’église de la paroisse jusqu’en 1646, date à laquelle l’église du château ouvrit ses portes aux villageois. Très bien restaurée on admirera son abside.

previous arrow
next arrow
Slider

La Randonnée

Le chemin démarre en longeant l’église du village. Très bien balisé de rectangles jaunes, c’est toujours tout droit jusqu’au hêtre séculaire. Lente montée sur un beau sentier longeant un ravin, dans une forêt majestueuse. Le hêtre, six fois centenaire mérite sa place parmi les « Arbres Remarquables ».  Lorsqu’on l’aperçoit enfin l’on est subjugué par ses dimensions : 30m de haut pour 5m75 de circonférence. Le soleil n’arrive pas à transpercer son feuillage et il règne une luminosité mordorée. Ce qui est rare c’est de trouver un tel arbre dans sa forêt primitive. Hors du temps. Baptisé Fajas d’en Baillette par les gens de la région ce Fagus (nom scientifique du hêtre) pourrait être un arbre à laye qui servait à délimiter des parcelles seigneuriales. Une borne numérotée 1 et les vestiges d’un cortal semblent accréditer cette thèse.

rando arbre remarquable st

Le retour se fait par un beau chemin forestier non balisé qui rejoint le GR 36 (balisé rouge et blanc). Sur la portion non marquée,  l’on trouve au mois de mas de magnifiques jonquilles.
Temps estimé : 4 heures – idéal par journée caniculaire.
6 heures si on pars de Felluns en passant par le mont Lazerou