>

Château de Salvaterra

Le château de Salvaterra, est situé sur une vaste plate-forme calcaire au-dessus d’Opoul-Périllos, à 400 mètres d’altitude. Des vestiges du château subsistent au sud du plateau. Ils se composent d’une enceinte protégée par un fossé, d’une tour, de salles voûtées, d’un mâchicoulis ainsi qu’un portion de chemin de ronde avec merlons et meurtrières. Le village a disparu. Site exceptionnel, le château d’Opoul offre à ses visiteurs un panorama inoubliable. De ses murs on embrasse les Corbières méridionales, la Plaine du Roussillon, la côte Méditerranéenne, l’étang de Salses, le massif des Albères, le Canigou et les premiers contreforts des Pyrénées enneigées.

Construction du Château

Le château de Salvaterra fut érigé en 1246 par Jacques 1er le Conquérant, roi d’Aragon. Au moment du Traité de Corbeil une nouvelle frontière fut établie entre les royaumes de France et d’Aragon. Il fallu la protéger. Le roi de France possédait « les cinq fils du Roussillon » : les forteresses d’Aguilar, de Quéribus, de Peyrepertuse et quelques autres châteaux qui longeaient la chaîne pyrénéenne piémontaise. Jacques 1er leur opposa une ligne de défense comprenant les forteresses de Salses, Tautavel, Força Réal et Salvaterra.  Le château s’organise en fort militaire et dispose dès ses premières années d’une importante garnison.

La terre qui sauve

Cependant, lors de la construction du château et de son village, le plateau et toute la zone autour est déserte. Le lieu est inhospitalier, aride, très venteux et personne ne veut s’y établir. Pour faire venir du monde dans cette région reculée, le roi d’Aragon octroie des privilèges. Il édicte une « charte de franchise » avec exemptions de taxes et droit d’asile. Au Moyen-Age, il existait les salvetats : des zones délimitées, en général près d’une église, où les fuyards ne pouvaient être appréhendés. Salvaterra devient ainsi  une vaste « terre sauve », une terre jouissant d’un droit d’asile.  Aussitôt des vagabonds, des fugitifs mais également des paysans qui fuyaient les exactions et les guerres affluèrent. Ils vont créer un village avec tous les corps de métiers permettant à la forteresse de demeurer autonome.

Décadence

Plusieurs fois assiégé, le château sera occupé alternativement par les espagnols et les français pour être définitivement abandonné par Richelieu en 1642. Ce dernier le fera démanteler. Le village est abandonné et les habitants vont s’installer dans le village d’Opoul.

previous arrow
next arrow
Slider

Infos pratiques

Accès libre. De belles randos possibles (en cours de préparation)